UN BéBé PERD LA VIE LORS DES INTEMPéRIES à UCCLE

Un drame s'est produit mardi après-midi dans le parc de Wolvendael à Uccle. Un bébé a perdu la vie à la suite des intempéries, confirme le bourgmestre Boris Dilliès.

"C'est un épouvantable drame dans la mesure où il s'agit du décès d'un nourrisson de deux mois, qui était promené dans un landau par sa mère. Une branche serait tombée sur le landau", indique le maïeur. "Le parc était fermé à partir de 17h et manifestement, le drame a eu lieu entre 16h et 17h. Les indications météo annonçaient une tempête à partir de 17h. Or, elle a commencé à 16h. Je pense d'abord à la famille de cet enfant. A ce stade-ci, on ne peut pas en dire davatange sur ce drame."

Un témoin nous a raconté ce qu’il a vu dans le parc: "La maman m’a dit ‘mon bébé va mal’. C’était un nourrisson de quelques mois. Je me suis mis à pleurer. Je voyais qu’il était décédé".

Le témoin a appelé l'ambulance, mais personne ne lui a répondu. Seule solution, trouver une voiture pour se rendre à hôpital. "De ce que l'on sait, c'est que la personne s'est rendue à la clinique où le décès aurait été constaté. Pour le reste, une enquête est en cours", conclut Boris Dilliès.

La commune d'Uccle la plus touchée par les intempéries

Les autorités régionales avaient interdit tout accès aux parcs, réserves naturelles et bois bruxellois à partir de 17h00 mardi, en raison des intempéries.  

Selon les pompiers de Bruxelles, la commune d'Uccle a été la plus touchée par les intempéries mardi. "Nous avons en effet subi beaucoup de dégâts, mais hormis ce tragique accident, ils sont exclusivement matériels", a ajouté le bourgmestre ucclois. "De nombreuses branches d'arbre sont tombées dans les rues ou sur des voitures, et une partie du plafond d'un parking communal s'est effondrée en raison des fortes pluies."  

Les pompiers bruxellois avaient déjà effectué 86 interventions mercredi matin, d'après leur porte-parole Walter Derieuw. "Elles concernaient 46 objets divers emportés par le vent, 22 arbres déracinés et 18 interventions pour des caves ou des rues inondées. Il reste environ 200 interventions en attente, mais il s'agit sans doute de doublons ou des problèmes d'inondation qui se sont résorbés tout seuls."  

"Nos équipes ont également réussi à répondre à tous les autres appels d'urgence qui n'étaient pas liés à la tempête, comme les incendies, les ascenseurs bloqués ou les transports en ambulance", a précisé le porte-parole. "Pour cela, nous avons pu compter sur cinq équipes de volontaires de la Croix-Rouge qui ont remplacé nos pompiers dans les ambulances, afin que nous puissions déployer autant de personnes que possible pour faire face aux intempéries."

2024-07-10T04:52:44Z dg43tfdfdgfd